mercredi 30 août 2017

Gary Cook : Le pont des oubliés (T1)

Auteurs : Romain Quirot & Antoine Jaunin
Editions : Nathan (2017)
Nbre de pages : 392


RENTREE LITTERAIRE 2017
A PARAITRE LE 31 AOUT 2017


Présentation de l'éditeur :
Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales.
Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l'un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d'aventure. Autour d'eux, pourtant, le monde touche à sa fin. 
Chaque année, d'immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l'espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n'ont pas accès – jusqu'au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l'équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord de la navette Deucalion III. 
S'ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliott et Max vont devoir prendre tous les risques...


Mon avis :

Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais avec ce titre mais j'avoue que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire et je ne me suis jamais attachée aux personnages.

On va suivre bien sûr Gary Cook, un adolescent de quinze ans, qui vit seul avec son père. Sa mère les a quitté pour partir pour vivre on ne sait pas vraiment où, une vie plus plaisante que celle qu'ils ont aujourd'hui sur la Terre. Cette dernière a été envahie par l'eau et de nombreuses tempêtes ont lieu. La brume est omniprésente. Il n'y a plus d'animaux terrestres ni de flore. La planète Terre n'est plus du tout comme celle d'aujourd'hui.

Gary va nous faire vivre une aventure très particulière avec d'autres personnages qui sont  assez spéciaux, tout comme lui.

Honnêtement, je n'ai jamais réussi à visualiser l'ensemble de cette Terre dévastée ni les habitats. Je n'ai jamais non plus réussi à ressentir de l'empathie ou de la compassion pour les uns ou les autres. Je suis toujours restée très extérieure à l'histoire.

Ce que je retiendrai de cette lecture c'est une leçon de morale qui se veut prise de conscience sur tout ce que l'humanité est en train de faire subir à notre planète.

Les auteurs n'hésitent pas, à travers leurs personnages, à démontrer tout le négatif de nos technologies et de nos agissement qui auront des conséquences irrémédiables sur la Terre.

J'avoue que si dans d'autres romans le message était très bien véhiculé et je l'avais très apprécié, ici j'ai trouvé qu'ils en faisaient un peu trop au point que parfois je n'arrivais plus à suivre le cheminement qu'ils voulaient donner à ce roman.

J'ai par contre adoré les citations de nos plus grands auteurs que Gary ne connaît pas : Saint-Exupéry avec "Le petit prince" notamment (ce qui m'a donné d'ailleurs envie de le relire) sera le plus cité parce qu'il y a une explication bien précise pour ce titre là.

Dans l'ensemble, le roman est bien écrit et il devrait pouvoir plaire aux ados qui voudront s'y lancer dedans.

Pour ma part, j'ai eu beaucoup de mal à visionner l'ensemble et j'ai dû accepter d'être totalement à côté de la plaque dans certaines situations au point de devoir relire certains passages. Je crois que ces auteurs sont un peu trop science-fiction pour moi...

Je n'ai pas adhéré totalement à cette lecture et je ne suis pas sûre de lire la suite. Il s'agit d'un premier tome d'une trilogie qui pose donc les bases de cette série et honnêtement si vous vous attendez à beaucoup d'action, vous allez être déçu. Il ne se passe pas grand'chose et c'est assez long pour que tout se mette en place.

En bref, ce premier tome de Gary Cook est pour moi une déception parce que j'en attendais quelque chose de plus accrocheur, de moins moralisateur aussi. J'attendais aussi plus d'action que ce que j'ai pu en avoir. Du coup, je ne pense pas me pencher sur la suite surtout que la fin est très spéciale et qu'il m'a fallu un petit moment pour réfléchir à la façon dont Gary se retrouvait à l'endroit où il se trouve à la fin (oui je sais tout ça est bien lourd mais le roman l'a été aussi pour moi. Donc, je ne vous facilite pas la tâche et il faudra lire le roman pour me comprendre).

1 commentaire:

  1. Oh mince, c'est dommage que tu sois déçue... Ce livre semblait prometteur.

    RépondreSupprimer