jeudi 31 janvier 2013

Littérature jeunesse Nathan (dès 6 ans)

Nouvel article pour vous proposer deux ouvrages de la collection "Premières lectures" et "Premiers romans" sortis ce mois-ci.

Les animaux de Lou : reviens, petit lapin !
Auteur : Mymi Doinet
Illustrations : Mélanie Allag
Editions : Nathan (2013)
Nbre de pages : 31
"Premières lectures " - Niveau très facile

Présentation de l'éditeur :
Lou, la petite fille qui comprend les animaux, enquête pour aider un jeune lapin égaré à retrouver son maître.

Mon avis :

Dans cette histoire, la maîtresse de Lou a trouvé un petit lapin sur le chemin de l'école. Elle le ramène dans sa classe et les enfants n'ont qu'une idée en tête : le garder. Mais voilà qu'au retour de la cantine, le lapereau a disparu de sa cage. Ni une ni deux, Lou décide de le retrouver pour le ramener à son propriétaire.

Nous avons lu cette petite histoire avec Kylian, tout début janvier, alors qu'il maîtrise un peu plus les sons et les mots. De prime abord, Kylian était un peu stressé d'avoir quelques bulles à lire seul mais de fil en aiguille, et vu l'histoire racontée, il s'est laissé prendre au jeu et tout s'est passé superbement bien.

De réaliser qu'il arrivait seul à décrypter les mots, cela l'a motivé à continuer et en peu de temps l'ouvrage a été lu. Mais chose plus intéressante, Kylian a totalement compris l'histoire. Les illustrations lui ont permis de saisir tout ce qui se passait et voilà mon petit homme devenir plus grand d'un coup.

Sa joie de se rendre compte qu'il arrivait maintenant à lire quelque chose seul m'a rendue moi aussi ravie et heureuse pour lui.


Du coup, nous avons décidé, pour la suite de nos découvertes livresque, de tabler sur une petite fille que Kylian apprécie par dessus tout, Zazie.

Mademoiselle Zazie a de gros nénés
Auteur : Thierry Lenain
Illustrations : Delphine Durand
Editions : Nathan (2013)
Nbre de pages : 29
"Premiers romans"

Présentation de l'éditeur :
Dans la rue, Max n'a d'yeux que pour les affiches de femmes en culotte et en maillot de bain ! Il met même des notes aux corps des mannequins ! C'en est trop pour Zazie... D'accord, elle n'a pas des gros nénés comme toutes ces dames sur les photos, mais elle a mieux que ça : de la suite dans les idées.

Mon avis :

Changement de registre puisque Kylian a décidé de lire ce titre là qui n'est ni plus ni moins qu'un roman sans chapitre. Nous l'avons donc découvert petit à petit (2-3 pages par jour) et lorsqu'il était décidé. Il faut dire qu'après une journée d'école, ce n'est pas toujours évident de motiver un petit gars, le soir avant de faire dodo.

Mais le rituel de la lecture commence à s'installer. Le seul hic ici c'est qu'il s'agit de roman et non de premières lectures.

Si dans l'ensemble, tout s'est bien passé et que la découverte de cette nouvelle histoire de Zazie a encore été une bonne partie de rigolade, il n'en demeure pas moins que du côté de la compréhension de l'histoire, ce n'est pas réellement le top.

L'histoire est bien, elle démontre encore la personnalité de notre chère Zazie et sa façon de remettre Max à sa place quand quelque chose ne lui plaît pas.

Mais Kylian n'a pas vraiment saisi toute la portée de l'histoire et là je sais qu'il va me falloir la lui relire pour qu'il assimile les sous-entendus de cette narration.

Il est encore un peu jeune pour lire ces "premiers romans", même s'il n'a pas vraiment eu de difficultés tout au long de sa lecture. Cela démontre bien qu'à chaque âge, il y a un niveau et qu'il ne sert à rien de courir. Mieux vaut prendre son temps et laisser à l'enfant le temps de découvrir les choses petit à petit.

mardi 29 janvier 2013

Merlin : Les années oubliées (T1)

Auteur : T.A. Barron
Editions : Nathan (2013)
Nbre de pages : 360

Présentation de l'éditeur :
Le jeune Emrys ignore tout de son identité. Ses premiers souvenirs remontent à l’âge de sept ans, lorsqu’il s’est réveillé sur une plage…
Une femme guérisseuse, Branwen, prétend être sa mère. Mais il refuse de la croire.
Aujourd'hui adolescent, Emrys est déterminéà découvrir qui il est. D'autant qu'il s'est mis à développer des pouvoirs hors du commun, qu'il ne parvient pas à contrôler.
Sa quête le mène sur la mystérieuse île de Fyncaria, peuplée de créatures aussi merveilleuses qu'inquiétantes.

Mon avis :

Voilà une toute nouvelle série qui vient de sortir chez Nathan et le moins que je vous puisse dire c'est que ce premier tome m'a totalement conquise. Il est vrai que j'aime tout ce qui touche à la légende de Merlin et de tout ce qui aborde le sujet arthurien. Autant dire qu'avec cette saga, je vais me régaler de découvrir ce magicien d'une façon tout à fait nouvelle.

En effet, nous apprenons dans la note de l'auteur, en tout début d'ouvrage, que T.A. Barron a fait de nombreuses recherches sur le personnage de Merlin et qu'il s'avérait que son enfance restait bien mystérieuse.

Du coup, ce "blanc" dans la vie de ce personnage si célèbre a donné l'idée à l'auteur de faire une série sur cette période de la vie de Merlin, avant qu'il n'entre dans l'existence d'Arthur.

Un prénom que l'on ne connaît pas (Emrys), une éventuelle jeunesse dans une île que le personnage lui-même doit appréhender tout en constatant sa différence avec les autres habitants de l'île, une mère qu'Emrys ne considère pas comme telle, tout ça peut parfaitement dérouter le lecteur parce qu'on a peut-être du mal à s'imaginer une telle vie pour un tel personnage légendaire.

Heureusement pour moi, je suis entrée de suite dans la narration qui est faite par Emrys lui-même.Avec intérêt et avidité, j'ai suivi son histoire dans la quête de sa propre existence : qui est-il ? d'où vient-il ? qui étaient ses parents ? pourquoi a-t-il des pouvoirs ?

Autant de questions auxquelles Emrys aura des réponses au fur et à mesure qu'il progressera dans cette aventure. J'ai, pour ma part, fait partie intégrante de son voyage dans une vie fabuleuse où règne la magie, le mystère. Un voyage qui ne fait que commencer avec cet opus.

On peut, certes, reprocher quelques petites répétitions sur la conditions d'Emrys et ses doutes... mais cela n'a pas plus gênée non plus dans ma lecture. Le livre étant destiné à la jeunesse, il faut bien que nos têtes blondes se rappellent de certains détails qu'ils pourraient oublier pendant leur lecture.

La plume de l'auteur est simple sans être simpliste et je l'ai trouvée aussi pleine de tendresse et d'émotions. Emrys étant un jeune garçon de douze ans qui se cherche, T.A. Barron  a su parfaitement peindre ce personnage avec tout ce qu'il ressent lors de sa progression dans l'ouvrage.

En bref, Merlin : les années oubliées, est une très bonne introduction dans le vie de ce personnage qui laisse présager de fabuleuses aventures à ses côtés. Je suis à 100% preneuse et j'ai grand hâte de découvrir la suite, Les sept pouvoirs de l'enchanteur, qui devrait paraître en avril 2013.

lundi 28 janvier 2013

C'est lundi... que lisez-vous ? (13)

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Mallou et repris par Galleane.
Le principe est simple, répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine précédente ? Que suis-je en train de lire ? Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine dernière


J'ai passé une excellente semaine avec 3 titres qui m'ont beaucoup plu et qui m'ont permis de passer de supers moments de détente.

Percy Jackson 4 : la bataille du labyrinthe m'a fait voyager dans le monde mythologique de Rick Riordan avec un intérêt sans cesse renouvelé et des personnages qui sont tous aussi adorables les uns que les autres. Cela faisait 3 ans que j'avais lu le tome 3 et il me tarde maintenant de découvrir le dernier opus de cette série. Alors même que je n'avais pas spécialement accroché au film tiré du premier tome, j'avoue franchement que les livres sont bien meilleurs et je les recommande fortement à tout le monde. Percy Jackson c'est une bouffée d'air frais avec de l'amitié, de l'humour et un monde mythologique mêlé au contemporain. C'est vraiment très bien pensé et génial à suivre. Mon avis est ici.

Le baiser du banni est un ouvrage sur les anges et les démons. Même si le début a été un peu chaotique pour bien saisir l'intrigue mise en place par l'auteur, il n'en demeure pas moins qu'au bout d'une petite centaine de pages, j'ai été littéralement accrochée à ce bouquin. Tout est bien mené, l'écriture est parfaite, simple et fluide et le personnage de Dalach est très attachant. La fin laisse supposer une suite que l'on m'a confirmée il y a peu et je suis bien curieuse de voir ce que cela va donner. Mon avis sur cet ouvrage est ici et je vous le recommande.

Merlin : les années oubliées est le dernier titre que j'ai lu la semaine dernière et j'ai encore passé un très bon moment de lecture. Même s'il est jeunesse et que cela peut se ressentir par moment dans la facilité de se sortir de certaines situations, il n'empêche que le personnage d'Emrys m'a conquise. J'ai tout aimé dans ce livre : l'histoire, les personnages, l'écriture. Mon avis est à venir.


Ce que je suis en train de lire

La chair du limier de Stéphane Belmont
Paris 1888. Une série de meurtres sur des prostituées plonge la capitale dans la peur. L inspecteur Jean Roche et son collègue André Lamier de la Brigade Spéciale vont alors mener l enquête et suivre la piste du tueur de Paris à Londres. Mal la quête de la vérité va être semée d embuches. Jean va devoir choisir entre suivre sa hiérarchie, ou suivre son instinct de limier.
 
 
Et en lecture commune

 
 
Le secret du diamant bleu de François Santini

Ce conte est avant tout une histoire d'amitié et une petite leçon de bonheur. Le simple fait d'avoir chapardé une bille va bouleverser le destin du petit Garigue. Mais, sa bonne étoile va guider ses pas et lui faire découvrir des événements fabuleux. Le plus surprenant, il va rencontrer François, son aïeul, qui pourtant est né il y a quatre cents ans, mais en à treize aujourd'hui. Et surtout, il deviendra son meilleur ami. François va lui présenter le grand Léonard de Vinci qui lui apportera une aide précieuse. Mais tout ne va pas être rose pour autant, car son parcours est semé d'embûches, de traîtrises et aussi de rebondissements. Certaines maladresses vont même les propulser dans le futur, en l'an 2900, où ils constateront la dégradation de notre environnement. Même encore plus époustouflant, il va découvrir l'inimaginable ! Va-t-il trouver ce fabuleux diamant bleu tant convoité qui est la clef de bien des mystères ? Et arrivera-t-il avec son ami François à déchiffrer le grimoire, lui permettant d'entrevoir l'impossible ?

Ce que je lirai ensuite


Voilà les titres que j'aimerais avoir lus d'ici la semaine prochaine mais je ne sais pas du tout dans quel ordre :



Et vous ? Que lirez-vous cette semaine ?
Je vous souhaite à tous une excellente semaine livresque.

vendredi 25 janvier 2013

Le baiser du banni

Auteur : Cristina Rodriguez
Editions : Le Pré aux Clercs (2012)
Nbre de pages : 362

Présentation de l'éditeur :
Dalach Matamoros, hermaphrodite aux grands yeux violets, est à Washington pour un rendez-vous d'affaires quand la nouvelle tombe sur tous les écrans : des "anges fossiles" ont été découverts en Chine ! Pour les Matamoros et les Di Dante, deux clans qui s'affrontent depuis la nuit des temps, la guerre céleste est ouverte... Et Dalach se retrouve confrontée de plein fouet à l'histoire de sa famille en même temps qu'à un combat sans merci pour la résurrection des archanges. Un attentat sanglant à Washington, un faux rabbin à Jérusalem, un manoir ancestral au coeur d'une réserve naturelle de Leon en Espagne, un navire transportant des "antiquités" en provenance de Chine et sur lequel se succèdent d'étranges accidents mortels, la mythique Bible Noire que recèle le Vatican : autant de mystères auxquels Dalach et les siens sont confrontés. Une intrigue sulfureuse sur fond de guerre de religion ultime, des rebondissements en cascade à couper le souffle, une écriture maîtrisée, Le Baiser du banni va vous entraîner très loin, du côté des anges bannis...

Mon avis :

Tout d'abord, autant l'annoncé dès le départ, Le baiser du banni n'est pas à proprement parler un vrai thriller mais plutôt un thriller fantastique où il est question d'archanges et d'anges déchus. Je préfère le dire d'emblée parce que même si au vu du résumé je m'étais attendue à un brin de fantastique, dès que l'on me parle de thriller, je suis toujours en phase de penser "chouette, je vais stresser".

Or, ce ne fût pas vraiment le cas avec cet ouvrage qui mérite, malgré tout, d'être découvert tant l'écriture et l'érudition de l'auteur sur le thème abordé sont intéressants et prenants.

En effet, lors de mon début de lecture, je n'avais pas pris le temps de relire la présentation de l'éditeur. J'aime qu'un livre me surprenne et je fais toujours en sorte de ne pas vraiment lire les résumés à quelques lignes près. Du coup, lorsque j'ai avancé dans la narration, j'avoue que j'avais du mal à me situer, à comprendre ce qu'il en était de Dalach, de sa famille, des archanges, des anges déchus...

Quels étaient leurs liens ? Leur pouvoir sur Terre ? Leur but ?... C'était vraiment un gros point d'interrogation et c'est avec les mêmes interrogations que Dalach se pose que j'ai, petit à petit, saisi toute l'histoire.

A partir de là, je vous avouerai que ma lecture a été passionnante et qu'il m'était impossible de lâcher ce bouquin avant la fin. Cette jeune hermaphrodite qu'est Dalach devient attachante au fur et à mesure qu'on apprend à la connaître, à savoir qui elle est et pourquoi elle est dans cette situation.

Etant une jeune femme/jeune homme dans l'air du temps, elle a du mal à réaliser que les anges existent et à assimiler qu'elle est descendante d'une telle famille. En bref, elle est aussi paumée que le lecteur au départ et elle est très déterminée dans sa quête de la vérité.

L'ensemble offre quelques moments d'angoisse et franchement l'auteur m'a bien bernée sur une des situations qui se passe dans ce livre. Je n'aurais jamais cru ça alors que je commençais à sérieusement stresser en me demandant ce que cela cachait.

A côté de ça, et si dans la globalité l'intrigue est très bien menée et offre au lecteur une descente dans l'univers fantastique des anges intéressante, j'ai trouvé malgré tout que la fin était un peu trop rapide et trop facile.

Malgré tout, et je le redis, Le baiser du banni est à découvrir sans aucune réserve car il est quasiment certain que vous passerez un très bon moment de lecture avec.

Je remercie les Editions Le Pré aux Clercs pour cette lecture qui m'a permis de faire connaissance avec un auteur de talent que je compte bien continuer à suivre.

jeudi 24 janvier 2013

Percy Jackson : La bataille du labyrinthe (T4)

Auteur : Rick Riordan
Editions : Albin Michel Wiz (2010)
Nbre de pages : 410

Présentation de l'éditeur :
Le grand combat va commencer... La vie de Percy est menacée. L'armée de Cronos s'apprête à attaquer la Colonie des Sang-Mêlé, en empruntant le Labyrinthe de Dédale. Percy et ses amis doivent trouver Dédale avant Cronos et tout faire pour lui barrer la route. Mais circuler dans l'enfer souterrain n'est pas aisé... surtout quand le chemin est parsemé d'effroyables pièges.

Mon avis :

Comme je l'annonçais dans mon "C'est lundi", cela faisait un bon moment que je n'avais pas ouvert de livre de la série Percy Jackson et le moins que je puisse dire c'est que je me suis régalée à retrouver l'univers mythologique, l'écriture de Rick Riordan et les personnages de cette saga.

On entre ici dans l'avant-dernier tome de la série et Percy est dans l'avant-dernière année avant de savoir ce que la fameuse prophétie lui réservera lors de ses 16 ans (donc dans le dernier tome).

Si le début a été un peu difficile parce qu'il m'a fallu me remettre en mémoire les personnages et surtout ce qui s'était passé dans le tome précédent que j'avais lu il y a près de 3 ans..., il n'en demeure pas moins que l'auteur sait y faire pour accrocher son lecteur.

Avec des passages rappelant la mythologie grecque (puisque ici il est question de Dédale, le père d'Icare qui lui a créé les fameuses ailes...) et l'humour toujours aussi plaisant de Percy, je n'ai vraiment pas vu le temps passé et j'étais totalement scotchée à ce bouquin du début à la fin.

Lire Percy Jackson, c'est prendre une grande bouffée d'air frais avec quelques moments stressants pour nos héros qui vont de quête en quête. Même si forcément on se doute qu'ils vont s'en sortir à chaque fois, on reste quand même sur nos gardes et les chapitres se lisent à une vitesse folle.

C'est un univers que j'aime toujours autant, que j'ai très envie de poursuivre avec l'ultime tome, Le dernier olympien, même si je sais que, malheureusement, pour moi, cela s'arrêtera là après. Il y aura un grand manque lorsque le tome 5 aura été lu parce que franchement Percy avec ses réparties, ses résolutions qui le mettent dans des situations plus que périlleuses va me manquer.

On s'attache à lui, à ses compagnons (Tyson, Grover, Annabeth et même Elisabeth). Ils forment un tout très complet, soudé jusqu'à la mort et j'espère sincèrement que le dernier ouvrage ne va pas me réserver de méchantes surprises sur les uns et les autres.


mardi 22 janvier 2013

Non stop

Auteur : Frédéric Mars
Editions : Black Moon (2011)
Nbre de pages : 768

Présentation de l'éditeur :
9 septembre 2012, Manhattan. Un homme ordinaire reçoit une enveloppe anonyme et se met à marcher en direction du métro. À peine s’est-il arrêté sur le quai de la station qu’il explose, semant la mort autour de lui. Très vite, les mises en marche et explosions de ce genre se multiplient à une allure folle. Sam Pollack et Liz Mc Geary, les deux agents chargés de l’enquête, doivent admettre qu’ils sont confrontés à une attaque terroriste d’une envergure inouïe. Une attaque non revendiquée et d’autant plus difficile à contrer qu’elle transforme des innocents en bombes humaines, faisant d’eux les agents de ce scénario apocalyptique. Tous se sont vu implanter un pacemaker piégé dans les deux dernières années. Tous reçoivent ces fameuses enveloppes kraft et se mettent à marcher. S'ils s’arrêtent, la charge explosive se déclenche, où qu’ils soient. Quels que soient leur âge et leur couleur de peau. Grace, la propre fille de Sam Pollack, est concernée. Concerné aussi, un certain Stanley Cooper, président sortant des États-Unis, qui a caché à l'électorat son insuffisance cardiaque pour accéder au pouvoir… La cavale sans fin de ceux qu'on appelle les Death Walkers, les marcheurs de la mort, ne fait que commencer.

Mon avis :

Cet ouvrage traînait dans ma PAL depuis plus d'un an et si au début ce sont les avis trop positifs qui ne m'ont pas donné envie de le lire tout de suite (bah oui j'aime prendre mon temps et laisser l'engouement général retombé avant de me faire mon propre avis), je vous avouerai que j'ai très bien fait d'attendre autant parce que ma déception aurait été encore plus grande.

Non Stop est une histoire qui n'est pas mal mais qui ne m'a pas non plus transcendée. Alors que j'attendais vraiment beaucoup de suspense, de stress, de montée d'adrénaline, voilà que j'ai tout juste ressenti un brin d'intérêt pour ne pas le fermer avant l'heure.

Certes, l'intrigue est intéressante à suivre mais certains passages ne servent à rien, sont trop longs et perdent le lecteur (en tout cas la lectrice que je suis).

En effet, autant j'aimais avancer dans la recherche du pourquoi de cette mise en scène macabre, autant lorsque l'auteur parlait des groupes extrémistes et de leurs motivations par rapport aux Etats-Unis, j'étais complètement perdue.

Suivant les actualités, je ne suis pas non plus totalement idiote par rapport à ces groupuscules mais j'avoue que là et surtout à la fin je me suis noyée dans les personnages et forcément les groupes auxquels ils appartiennent...

Un thème pas si facile que ça à suivre mais une écriture qui laisse au lecteur l'envie de savoir comment tout ça va se terminer (même si forcément en s'en doute. Il n'y a pas vraiment de surprise et j'attends vraiment le jour où un bouquin dans ce genre finira mal...).

De plus, je ne me suis attachée à aucun personnage en particulier, qu'il s'agisse de Sam Pollack, le flic derrière lequel on suit toute cette histoire, que sur Liz McGeary ou la fille de Pollack malgré ce qui lui arrive.

Je suis restée totalement en-dehors de cet ouvrage et même si je suis arrivée au bout, je n'en garderai pas un souvenir impérissable mais au contraire une lecture en dents de scie, tantôt prenante, tantôt lourde et pas si évident que ça à assimiler si on veut vraiment tout comprendre (ce que j'essaie de faire à chacune de mes lectures).

En bref, un livre que je ne recommande pas forcément car côté thriller, même psychologique, il y a bien mieux.





lundi 21 janvier 2013

C'est lundi... que lisez-vous ? (12)

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Mallou et repris par Galleane.
Le principe est simple, répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine précédente ? Que suis-je en train de lire ? Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine dernière



L'amant éternel est le livre qui m'a fait passer un super moment de détente la semaine dernière. Cela faisait un bon petit moment que je n'avais pas lu La Confrérie et j'avoue que je me suis régalée même si certaines scènes m'ont fait pas mal rire. Mon avis est ici et vu comment s'est terminée ma lecture du tome 2, je suis très curieuse de rencontrer Zadiste dans le tome 3.

Non Stop est un livre que j'avais dans ma PAL depuis plus d'un an et j'ai fini par le sortir en espérant qu'il me ferait passer un bon moment de stress. Ce ne fût, malheureusement, pas le cas. Même si globalement, il n'est pas mal, j'avoue qu'il y a beaucoup de longueurs, de passages liés aux extrémistes et organisations que je n'ai pas vraiment bien compris. Je n'avais pas forcément envie de l'arrêter mais il me tardait de le terminer. J'ai mis quasiment toute la semaine pour le lire et maintenant que c'est chose faite, je lance un grand "Ouf" de soulagement. Mon avis est à venir.


Ce que je suis en train de lire


Percy Jackson 4 : la bataille du labyrinthe de Rick Riordan
Le grand combat va commencer... La vie de Percy est menacée. L'armée de Cronos s'apprête à attaquer la Colonie des Sang-Mêlé, en empruntant le Labyrinthe de Dédale. Percy et ses amis doivent trouver Dédale avant Cronos et tout faire pour lui barrer la route. Mais circuler dans l'enfer souterrain n'est pas aisé... surtout quand le chemin est parsemé d'effroyables pièges.

J'ai commencé Percy Jackson dimanche et franchement ça fait du bien de retrouver cet ado de sang-mêlé et l'écriture de Rick Riordan. Je pense le finir rapidement tant l'histoire est toujours aussi prenante et intéressante à suivre.

Ce que je lirai ensuite


Voilà les titres que j'aimerais avoir lus d'ici la semaine prochaine (et là je crois que je peux aller brûler un cierge à moins que je ne dorme pas dans les sept jours à venir...) :


Et vous ? Que lirez-vous cette semaine ?
Je vous souhaite à tous une excellente semaine livresque.

vendredi 18 janvier 2013

La confrérie de la dague noire (T2)

Titre : L'amant éternel
Auteur : JR Ward
Editions : Milady (2010)
Nbre de pages : 512

Présentation de l'éditeur :
Une guerre fait rage à l'insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ils sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. Rhage est le plus redoutable et le plus dangereux d'entre eux, car il est victime d'une terrible malédiction : son démon peut s'éveiller à tout moment et mettre en péril ceux qui l'entourent.
Pourtant, lorsqu'il est un jour chargé de la protection de Mary, une humaine, Rhage voit en elle son destin et son salut.
Quant à Mary, atteinte d'un mal incurable, elle a depuis longtemps cessé de croire au destin ou aux miracles, et la vie éternelle n'est à ses yeux qu'une douce illusion. Tout va changer lorsqu'elle rencontrera les guerriers de la Confrérie... et surtout Rhage.

Mon avis :

Cela faisait un peu plus d'un an que j'avais lu le premier tome de cette saga qui m'avait beaucoup plu alors que je ne suis pas forcément attirée par les vampires. Mais ceux de la Confrérie font une exception. Ils sont justes succulents à dévorer des yeux en parcourant les ouvrages. Alors pourquoi se priver ? Et puis, lire la Confrérie c'est tout bonnement se détendre et passer quelques moments de franche rigolade.

Dans ce tome, j'ai fait la découverte plus complète de Rhage. Autant dire que sa description est à frémir d'envie ou d'angoisse. Cela dépend que ce que l'on chercher chez un homme. 2 mètre de haut, 125 kgs de muscles, des yeux bleus-verts à vous faire flancher et une description franchement bien mise de ses atouts... Bref, toute jeune femme normalement constituée ne peut que succomber.

D'un autre côté, nous avons Mary Luce. On apprend qu'elle travaille dans un cabinet d'avocat, qu'elle fait beaucoup de bénévolat à SOS Suicide. Mais surtout, elle est en rémission d'une leucémie.

Je n'en dévoilerai pas plus pour que les prochains lecteurs puissent avoir le plaisir de constater les différences qu'il y a entre nos deux tourtereaux. Parce que forcément, l'ouvrage porte sur la relation Rhage-Mary et franchement ça vaut le détour.

Même si certains passages m'ont bien fait rigoler dès qu'ils se retrouvent seuls dans une chambre, à d'autres j'étais vraiment prise dans l'angoisse, dans l'empathie pour le personnage de Mary. Vu son passé, on ne peut pas l'imaginer réagir autrement dans certaines situations même si sur la fin on pourrait se dire "allez, lâche toi un peu et qu'on avance."

Par contre, j'ai vraiment aimé suivre l'évolution de la Société et des éradiqueurs, ceux qui souhaitent faire disparaître les vampires de la surface de la Terre. Ils sont de plus en plus présents (en tout cas, je ne me rappelais pas les avoir autant "vus" dans le tome précédent) et l'organisation qu'ils mettent en place pour attraper des vampires est pour le moins bien pensée.

Je suis ravie de savoir que le tome 3 est déjà dans ma e-PAL parce que vu les derniers chapitres contenus dans ce tome là, je me doute que l'ouvrage suivant, L'amant furieux, portera sur les personnages de Zadiste et Bella. Même si je ne sais pas vraiment quand je me lancerai dans cette lecture, il n'en demeure pas moins que ce sera avec enthousiasme, tant pour savoir ce qui va se passer que pour retrouver ces fameux vampires hors normes.

jeudi 17 janvier 2013

Le lac des rêves

Auteur : Kim Edwards
Editions : Belfond (2012)
Nbre de pages : 425

Présentation de l'éditeur :
Région des lacs Finger, État de New York, États-Unis, de nos jours. À 29 ans, la vie de Lucy Jarrett pourrait faire des envieux : hydrologue, la jeune femme a quitté son Amérique natale des années plus tôt pour tenter l’aventure à l’autre bout du monde. Désormais installée au Japon avec son fiancé Yoshi, l’heure semble être venue pour elle de poser ses bagages et de penser enfin à construire sa propre famille. Mais la réalité est tout autre. Alors que la terre japonaise tremble, de terribles crises d’angoisse assaillent la jeune femme. Car les blessures du passé restent encore vives et Lucy ne parvient pas à se pardonner, ni à s’expliquer, la mort de son père, retrouvé noyé dix ans auparavant. Depuis, la vie de Lucy a pris des allures d’éternelle fuite en avant. Et lorsqu’elle retourne dans la maison de son enfance, au Lac des Rêves, pour prendre soin de sa mère, le passé la rattrape de nouveau. Sous diverses formes : retrouvailles angoissées avec le séduisant et ténébreux Keegan Fall, son amour de jeunesse, qui vient remettre en question ses sentiments pour Yoshi ; mais aussi sous la forme inattendue de lettres d’une aïeule inconnue, insoumise et mystique. Qui était cette femme ? Et pourquoi a-t-elle été rejetée par les siens ? Du mouvement des suffragettes en Angleterre, à une mystérieuse chapelle aux États-Unis, Lucy va peu à peu lever le voile sur les douloureux secrets qui hantent les Jarrett depuis si longtemps. Et si elle ignorait tout de sa propre histoire et de celle de sa famille ?

Mon avis :

Nouvelle découverte pour moi aux Editions Belfond avec le dernier ouvrage de Kim Edwards que j'avais connue avec son précédent titre, L'enfant de tous les silences.

Ici, le thème change totalement puisque Kim Edwards nous propose d'entrer dans une famille où un drame s'est déroulé et où des secrets ont été enfouis depuis près d'un siècle. C'est par Lucy, jeune femme de 29 ans, venant visiter sa mère après que cette dernière ait eu un accident de voiture, que le "trésor" va être découvert et que la machine infernale pour connaître la vérité va se mettre en route.

J'avoue qu'au départ j'allais un peu à reculons avec ce titre notamment parce que le livre précédent de l'auteur ne m'avait pas plus marquée que ça. Je me souvenais d'une très belle écriture mais d'une histoire longue et pas forcément prenante à cause des personnages (alors que l'adaptation qui en a été faite - L'enfant du secret - m'a beaucoup touchée).

Dans Le lac des rêves, par contre, je me suis rendue compte que tout était plaisant : l'écriture, l'ambiance, l'histoire, ce fameux secret que le lecteur souhaite connaître plus avant.

Bref, un roman qui se lit comme on regarde un téléfilm prenant : avec intérêt, attachement pour les personnages, l'envie de ne pas voir toutes ces recherches s'arrêter, s'imaginer ce qui a pu arriver avant d'en avoir réellement les certitudes au fur et à mesure que l'on avance.

Mais Le lac du silence ce n'est pas uniquement la recherche d'un secret familial. C'est aussi la recherche de sa propre voie lorsque l'on perd un être cher. La difficulté de reprendre sa vie en main alors qu'un sentiment de culpabilité vous ronge.

Les personnages sont très bien décrits dans leur incertitude, les non-dits et là encore un secret bien gardé par l'un d'entre eux.

Bien sûr, chacun évolue au fil des pages mais c'est surtout Lucy, celle par qui nous suivons l'histoire, qui va réellement changé entre le début et la fin du livre. D'une jeune femme peu sûre d'elle, fuyant chaque homme qu'elle rencontre au bout de quelques mois, trouvant la parade des emplois le plus éloignés possibles de chez ses parents, son retour va être en quelque sorte une remise en question sur sa propre existence.

J'ai vraiment bien accroché à tout ce qui constitue cet ouvrage et j'ai vraiment envie de vous en dire plus mais le mieux que vous ayez à faire c'est incontestablement de le découvrir par vous-même. L'écriture est fluide, poétique, magique par moment. Kim Edwards maîtrise parfaitement son intrigue; elle a un vrai talent de conteuse et je suis prête aujourd'hui à accueillir son prochain titre.

mercredi 16 janvier 2013

Littérature jeunesse Nathan (Dès 6 ans)

Voilà une nouvelle collection que je viens de découvrir et que je trouve parfaite pour nos loulous. Un texte parfaitement adapté avec une écriture suffisamment grosse pour ne pas effrayer nos apprentis lecteurs, une histoire plaisante à chaque fois et des jeux en fin d'ouvrage pour savoir si l'enfant a bien compris l'histoire notamment mais aussi pour lui faire travailler son vocabulaire.

La collection Gafi est vraiment très très bonne et encore une fois j'adhère largement à la façon dont on appréhende la lecture ici. Avec des termes simples, l'enfant suit une histoire courte mais facile à suivre. S'il y a quelques mots un peu plus compliqués, pas de souci, il y a un lexique qui explique clairement le mot difficile.

Là encore, Nathan fait dans le top du top. Il y a trois niveaux de lecture en fonction de l'avancement dans l'apprentissage de la lecture pour l'enfant : je commence à lire, je lis et je lis tout seul.

Une série qui permet à l'enfant d'évoluer tranquillement et à son rythme, de vivre de petites aventures sympathiques avec un fantôme qui sait nous charmer et donner envie de continuer à le suivre dans d'autres histoires.

Et voilà les titres que nous avons découverts et que l'on vous propose avec enthousiasme :

Gafi et la plante magique
Auteur : Stéphane Descornes
Illustrateur : Mérel
Niveau : Je lis

Présentation de l'éditeur :
Les enfants doivent présenter un objet insolite à leurs camarades de classe. Mélanie apporte les graines d'une plante magique, récoltées lors d'une de ses aventures avec Gafi. Mais catastrophe ! Voilà qu'une plante géante envahit l'école et pousse sans s'arrêter. Et cette fois, même la magie de Gafi semble impuissante...



Sur le Tour de France
Auteur : Laurence Gillot
Illustrateur : Mérel
Niveau : Je lis tout seul

Présentation de l'éditeur :
Gafi et ses amis assistent au Tour de France. Malheur, leur champion préféré, Olivier Monga, est en train de perdre ! Ils doivent l'aider à retrouver confiance en lui pour battre son concurrent Fred Didi...

mardi 15 janvier 2013

Juste une ombre

Auteur : Karine Giebel
Editions : Fleuve Noir (2012)
Nbre de pages : 512

Présentation de l'éditeur :
Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

Mon avis :

Si vous êtes dans une période où vous avez besoin d'un bon thriller pour vous triturer les neurones, monter votre adrénaline et peu dormir la nuit tant votre cerveau sera en ébullition, je vous conseille de lire Juste une ombre de Karine Giebel.

Premier titre de l'auteur que je découvre et c'est un réel enchantement. Ou plutôt un véritable enfer dans lequel je me suis plongée.

Je suis entrée dans la vie de Cloé Beauchamp, jeune directrice de 27 ans qui a tout fait pour réussir dans sa vie professionnelle. Son truc : se battre pour obtenir tout ce qui l'intéresse et peu importe ce que cela implique. Oui mais voilà, alors qu'un soir elle rentre seule chez elle, après une soirée entre amis, elle est suivie dans la rue. Il est 2h du matin. Les rues sont vides. L'ombre entre dans sa vie et ne la quittera plus d'une semelle.

Et non de non ce que j'ai aimé être ballotée, trembler, me dire que le coupable était un tel et puis finalement hésiter tout en ne sachant pas vraiment si je le devais ou pas. Que d'angoisse, d'adrénaline avec ce titre qui m'a totalement happée depuis le prologue jusqu'à l'épilogue.

Les personnages sont étonnants par leur charisme, leur volonté, leur machiavélisme, leur vie gâchée par des circonstances qui prennent le lecteur à la gorge, lui noue les entrailles et lui fait réaliser que certains cumulent les malheurs.

Cloé m'a profondément touchée par cette angoisse omniprésente qui la taraude depuis qu'elle se sait suivie, harcelée même chez elle. Que personne ne l'a croit quand elle prévient ses amis ou la police. C'est inimaginable pour le lecteur qui se dit que cette jeune femme va quand même arriver, à un moment où un autre, à se sortir de cet enfer.

Et puis, il y a cette Ombre : redoutable, perverse et calculatrice. Elle intervient à certains passages qui nous font stresser encore plus parce qu'à chaque fois les révélations qu'elle fait montent d'un cran.

Et puis, il y a ce flic que l'on suit en parallèle et pour lequel on se demande ce qu'il vient faire dans l'histoire jusqu'au moment où les pièces du puzzle se rassemblent et là c'est le top du top. On est au paroxysme de la terreur que l'Ombre crée autour de Cloé et c'est magistral.

On se demande si l'auteur ne nous berne pas avec tout ce qui se passe. Est-ce vraiment la réalité ? une pure invention de Cloé ? Entrons-nous dans la paranoïa du personnage ou l'Ombre existe-t-elle réellement ?

D'une plume parfaite, au rythme soutenu voire haletant et une intrigue plus que rondement menée, Karine Giebel signe avec Juste une ombre un thriller psychologique extraordinaire que je ne suis pas prête d'oublier. Je ne connaissais pas cet auteur mais je peux vous assurer que je ne vais pas être en reste pour continuer ma découverte de ses oeuvres.


lundi 14 janvier 2013

C'est lundi, que lisez-vous ? (11)

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Mallou et repris par Galleane.
Le principe est simple, répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine précédente ? Que suis-je en train de lire ? Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine dernière



Bon ben décidément, je suis destinée à rester à deux livres par semaine. Ce n'est pas si mal mais j'aimerais vraiment pouvoir faire un peu mieux. Genre un de plus, par exemple...

Juste une ombre est juste excellent et je le recommande fortement. J'ai passé un super moment de lecture avec aucune envie de le lâcher tellement j'étais prise dans l'enfer que vivait Cloé. Mon avis est prêt mais sera disponible demain. Il va falloir patienter encore un peu avant de vous ruer vers votre librairie préférée (à moins que vous ne me fassiez confiance et que vous n'ayez point besoin de lire ma chronique :P )

Le lac des rêves a été fini samedi soir et j'ai passé un très joli moment avec. Histoire de famille, passé douloureux et difficultés à accepter l'avenir, je me suis plongée dans cette histoire familiale avec beaucoup de tendresse et d'émotions. Un livre bien écrit, plein de sentiments que je recommande aussi. Mon avis est à venir dans la semaine.


Ce que je suis en train de lire

La confrérie de la dague noire : L'amant éternel de JR Ward
Parmi les membres de la Confrérie, Rhage est le vampire qui a le plus gros appétit. C’est aussi le meileur combattant, le plus rapide à réagir et l’amant le plus avide. Tout cela parce qu’en lui se consume un sort terrible lancé par la Scribe Virgin.
Dominé par ce côté très sombre de lui-même, Rhage craint à chaque fois que son dragon intérieur est libéré de devenir un danger pour ceux qui l’entourent. Quand Mary Luce tombe dans le milieu des vampires de façon totalement involontaire, elle doit compter sur la protection de Rhage. Bientôt il sait que Mary éprouve la même attraction que lui et il a bien l’intention de la faire sienne...
Je l'ai commencé en parallèle du "Lac des rêves" et j'aime toujours autant cette série même si parfois certains passages torrides sont plus hilarants qu'excitants. Il ne me reste que 170 pages pour le finir. Ca devrait pouvoir se faire d'ici demain matin.

Ce que je lirai ensuite
Je ne sais toujours pas avec quoi je vais vraiment enchaîner. Il va y avoir un petit changement par rapport aux titres que je mettais la semaine dernière même si j'en garde un :


Et vous ? Que lirez-vous cette semaine ?
Je vous souhaite à tous une excellente semaine livresque.

dimanche 13 janvier 2013

Le dernier souffle : le don (T1)

Auteur : Fiona McIntosh
Editions : Milady (2009)
Nbre de pages : 666

Présentation de l'éditeur :
Encore adolescent, Wyl Thirsk doit assumer le rôle pour lequel on le destinait depuis sa naissance : commandant en chef des armées de Morgravia! Une responsabilité qui le conduit à la cour du prince Celimus, un despote sadique. Là, un geste de bonté envers une sorcière condamnée au bûcher vaudra à Wyl un don miraculeux, ainsi que la colère de son seigneur et maître.
Contraint de lui obéir, Wyl est envoyé au Nord où la guerre menace, pour une mission suicidaire à la cour ennemie... avec pour seule arme un mystérieux pouvoir dont il ne soupçonne pas même l'existence. Or, s'il n'embrasse pas le Dernier Souffle, il signera sa perte... et celle du pays qu'il a juré de défendre.

Mon avis :

Je ne connaissais pas Fiona McIntosh mais cette trilogie me tentait beaucoup et j'ai réussi à me décider pour m'y lancer dedans. Il va s'en dire que je me suis régalée et que le tome 2 ne va pas traîner dans ma e-PAL.

Tout dans ce roman m'a plu : l'intrigue, les personnages, l'écriture.

On suit Wyl dans des difficultés qui vont croissantes au fur et à mesure que l'histoire avance et on se demande si cela finira par s'arranger à un moment ou un autre.

Wyl est un personnage très attachant par ce qu'il endure mais aussi par le charisme qu'il dégage et sa bonté d'âme qui va le mener dans des situations très périlleuses mais aussi cocasses (j'ai adoré la fin de ce tome !).

Bien sûr, comme dans tout roman de fantasy, on retrouve le gentil, le méchant, la magie, la femme à aimer... mais le petit plus réside dans le pouvoir qu'offre une sorcière à Wyl lors de son exécution. Au départ, on se demande bien ce qu'il en est et quand on le réalise, on se dit : "non. Pas possible." Et on part dans l'histoire avec une envie d'en savoir toujours plus et de tourner les pages encore et encore jusqu'à savoir la fin.

La plume de l'auteur n'est pas en reste non plus. Elle est simple, fluide, entraînante. Il n'y a aucune difficulté à suivre l'intrigue, à s'imaginer les paysages ou les émotions de chaque personnage. Fiona McIntosh n'oublie rien et c'est tout simplement un pur bonheur.

En très peu de temps, je me suis attachée à tous les personnages qui composent cette saga et j'avoue être très enthousiaste voire même excitée à l'idée de savoir que le tome 2 m'attend sagement sur mon Reader.

En attendant ma prochaine chronique dessus, je vous suggère largement de vous laisser tenter par ce premier opus car il est vaut vraiment le détour.



jeudi 10 janvier 2013

Les adversaires

Auteur : Fabien Clavel
Editions : Le Pré aux Clercs (2012)
Collection : Pandore
Nbre de pages : 366

Présentation de l'éditeur :
Depuis des millénaires, un tournoi oppose des anges de l'Ordre aux légions du Chaos. C'est le jeu du pouvoir. Les champions s'affrontent à coups d'épées flamboyantes lors de duels qui sont ignorés des humains. Jusqu'au jour où... en sortant du restaurant où elle travaille, la jeune Ayati assiste à une lutte à mort. Elle attire aussitôt l'attention des deux camps, notamment de Sammaël, le prince déchu. Des signes apparaissent sur terre annonçant l'Apocalypse. Engagée malgré elle dans l'ultime bataille, Ayati devra risquer son âme et mettre en péril son amour, alors que le monde menace de basculer dans l'Apocalypse.

Mon avis :

C'est encore une découverte que je viens de faire grâce aux Editions Le Pré aux Clercs et je les en remercie vivement.

Je n'avais pas encore lu Fabien Clavel alors que j'ai dans ma PAL, depuis plus d'un an, un autre titre de cet auteur. Les adversaires est donc un roman qui m'a permis de découvrir le style de l'auteur et l'univers qu'il propose à ses lecteurs. Dans l'ensemble, j'ai beaucoup apprécié ma lecture puisqu'elle s'est faite rapidement et sans anicroche.

J'ai suivi avec intérêt ce combat entre les anges et les démons et j'ai découvert leurs pouvoirs et leurs différences avec un brin de curiosité et d'enthousiasme.

En effet, ici nous sommes très loin des genres young adult que pas mal d'éditeurs nous proposent avec une grosse romance qui prend les 3/4 de l'aventure. Vous savez, une jeune humaine qui s'éprend du bel ange déchu...

Certes, nous aurons droit à une histoire entre deux jeunes gens mais cela n'arrive pas tout de suite et c'est un passage qui ne pouvait pas être occulté vu la façon dont est tourné l'ouvrage.

Je me suis doutée de pas mal de choses aussi passé la moitié du livre mais malgré tout je ne me suis pas ennuyée une seule seconde lors de ma lecture.

L'écriture est fluide et entraînante même si j'ai trouvé les dialogues un peu simples par moment et certaines explications un peu expéditives. J'aurais aimé qu'il y ait un peu plus de détails mais globalement je trouve que tel qu'il est fait, le livre offre tout ce que le lecteur a besoin pour passer un bon moment de détente : des personnages intéressants et auxquels on finit par s'attacher, une histoire qui sort du lot, un rythme qui va croissant et une fin qui m'a laissée pantoise mais curieuse de savoir s'il y aura une suite ou pas (en tout cas je l'espère).

Pour moi, ce livre a été une bonne découverte et je le conseille tout en précisant toutefois que si vous aimez les détails dans la mythologie ou creuser certains passages pour en savoir un peu plus, vous serez déçu car il n'y en pas vraiment. L'auteur va droit à l'essentiel et les personnages acceptent un peu trop facilement ce qui leur arrive mais d'un certain côté la lecture devient plus fluide et facile.

mercredi 9 janvier 2013

Littérature jeunesse Nathan (à partir de 4 ans)

Un nouveau mercredi s'annonce et voilà Splat de retour avec deux nouveaux albums qui raviront vos petites têtes blondes.

 Splat n'aime pas perdre

Auteur : Rob Scotton
Editions : Nathan (2013)
Nbre de pages : 27

Présentation de l'éditeur :
Aujourd'hui, Splat a invité ses amis à jouer. Mais ce n'est pas marrant de perdre à tous les coups ! Heureusement, il n'a pas dit son dernier mot...



Splat s'amuse sous la pluie

Auteur : Rob Scotton
Editions : Nathan (2013)
Nbre de pages : 27

Présentation de l'éditeur :
Splat est très impatient d'essayer ses nouveaux rollers. Et ce n'est pas la pluie qui va le faire changer d'avis !


Mon avis :

Ce petit chat, je l'adore ! Il est tout simplement attendrissant tellement l'enfant peu parfaitement s'identifier à lui dans les bêtises qu'il fait ou les difficultés d'accepter la défaite.

Dans ces deux albums, Splat va vouloir jouer avec des rollers malgré le mauvais temps ou râler parce qu'il perd systématiquement aux jeux qu'il propose à ses amis.

Qui disait que la vie d'un enfant était facile et simple ?

Avec des textes courts et des illustrations que j'aime par dessus tout parce qu'elles sont apaisantes avec des couleurs pastel, ces ouvrages montrent aux enfants qu'il y a toujours des solutions à chaque difficulté qu'il peut rencontrer.

Même si cette fois-ci Kylian n'a pas spécialement accroché aux ouvrages, c'est peut-être parce qu'âgé maintenant de plus de 6 ans, il a besoin de passer à autre chose. Quoi qu'il soit, j'aime toujours autant découvrir ce petit chat plein de tendresse, qui fait les choses sans penser à mal et que c'est bien là un enfant qui avance dans la vie avec pour principe de ne pas se gâcher les meilleurs moments qu'il peut avoir en jouant.

Cela fait forcément penser à nos rejetons qui rentrent à la maison avec un ballon mouillé et nous met plein d'eau et de traces à l'intérieur, qui se font gronder alors qu'ils ne voient pas le mal. C'est l'innocence dans les jeux, l'envie de toujours gagner alors qu'il faut bien comprendre que rien n'est acquis. Bref, une véritable expérience de la vie parfaitement conçue ici.

Si vous ne connaissez toujours pas Splat, c'est vraiment le moment de le découvrir.

mardi 8 janvier 2013

La reine clandestine

Auteur : Philippa Gregory
Editions : L'Archipel (2013)
Nbre de pages : 342

Présentation de l'éditeur :
1464. L'Angleterre est en guerre. La maison d'York, avec à sa tête le roi Édouard IV, s'oppose à la maison de Lancastre, qui souhaite lui reprendre le trône. Le jeune roi fait alors la connaissance d'Élisabeth Woodville, veuve de Sir John Grey et mère de deux garçons, Richard et Thomas. Séduit, il l'épouse secrètement. Mais Richard Neville, comte de Warwick, cousin et principal conseiller du roi, voit d'un très mauvais oeil cette union qui contrecarre ses desseins politiques. Il voit de plus son influence décroître au profit des proches d'Élisabeth. Neville passe alors à l'ennemi et rejoint la maison de Lancastre... Luttes fratricides, complots et trahisons, secrets de palais...

Mon avis :

Terminé hier après-midi, j'ai passé près de 10 jours avec cet ouvrage et même s'il m'a fallu un peu de temps pour en venir à bout (surtout à cause des fêtes de fin d'année qui se sont glissées dans l'intermède), je me suis régalée à découvrir ce pan de l'histoire d'Angleterre.

Les personnes qui me connaissent savent que je suis une dingue de roman historique. Mais attention, pas n'importe lequel. J'aime que l'ouvrage m'apprenne l'Histoire dans l'histoire et La reine clandestine fait partie de cette catégorie de roman.

Durant plus de 300 pages, on suit Elisabeth Woodville, jeune veuve de 27 ans et maman de deux garçons, de petite noblesse mais qui n'aspire qu'à un but : épouser le tout nouveau roi d'Angleterre, Edouard IV.

Leur rencontre est orchestrée par Elisabeth qui sait par quel chemin ce monarque va passer. Sa beauté, son caractère, son charisme vont charmer jusqu'à l'envoûtement cet homme peu enclin à résister aux beautés féminines. A partir de ce moment là, Elisabeth sait et fera tout pour devenir reine et c'est avec intérêt que l'on va suivre vingt ans de sa vie aux côtés de cet homme amoureux et plein de bravoure.

J'avoue que le début n'a pas été très simple pour moi puisque, même si j'aime les romans historiques, en tant que française, je me penche d'abord sur l'histoire de mon pays. Du coup, les intrigues royales outre-Manche ne m'ont jamais vraiment passionnée ou en tout cas je n'ai jamais ressenti de curiosité à voir ce qui se passait là-bas.

Avec l'ouvrage de Philippa Gregory, je me suis délectée de voir les complots organisés entre les maisons Lancastre et York pour obtenir mais surtout garder le trône d'Angleterre et permettre ainsi à ce pays une paix durable

La narration se fait à la première personne du singulier puisque c'est Elisabeth Woodville qui raconte cette histoire, son histoire. On est alors encore plus plongée dans le roman puisque cela donne l'impression de lire le journal intime de cette reine.

L'auteur ajoute une pointe de magie/sorcellerie en mêlant la légende de Mélusine dont Elisabeth Woodville serait la descendante et honnêtement cela joue beaucoup en faveur de l'ouvrage qui prend une tournure un peu fantastique et donc moins pénible à lire que s'il s'était simplement agi d'une biographie romancée.

Je sors de cette découverte livresque avec un enthousiasme certain et je le recommande à tous ceux qui aiment les romans historiques. Par contre, n'allez pas chercher de combats à outrance dans ces pages. Vous serez déçu. Elisabeth nous raconte comment elle percevait sa vie, ses espoirs, ses angoisses. La guerre ne fait donc pas vraiment partie de ce roman dans les détails.

Le seul petit bémol que j'ai noté concerne surtout la difficulté que j'ai eue à bien différencier chaque Edouard, Richard et autre Georges ou Elisabeth et Anne tant il y en a (ascendants ou descendants). C'est aussi la raison pour laquelle j'ai mis autant de temps à le lire pour ne pas m'y perdre.

En dehors de ça, l'écriture est tout simplement sublime, poétique et parfaitement maîtrisée tout comme le sujet sur lequel s'est penché Philippa Gregory. Je connaissais l'auteur pour avoir vu l'adaptation cinématographique de Deux soeurs pour un roi mais je n'avais jamais lu ses livres. C'est chose faite et il est plus que certain que je vais poursuivre ma découverte avec L'héritage Boleyn et Deux soeurs pour un roi.

Je remercie les Editions L'Archipel pour m'avoir permis de découvrir enfin cet auteur de talent.


lundi 7 janvier 2013

Mes challenges "Mort-Sûre" 2013

Je n'ai pas pu résister à m'inscrire à deux nouveaux challenges sur le forum Mort Sûre. Je me lance donc dans  :






Ce challenge débute dès le 1er Janvier 2013 et ce termine le 31 Décembre 2013 !
Il y a plusieurs niveaux et je me suis inscrite au niveau "téméraire" soit 10 livres à découvrir.
Pour ce challenge c'est très simple, il suffit de lire des romans des auteurs suivants :

- Jeff Abbott
- Clive Barker
- Jérôme Camut
- Sire cédric
- Maxime Chattam
- Guillermo Del Toro
- Glen Duncan
- Thomas Harris
- James herbert
- Stephen king
- Dean Koontz
- Joe R. Lansdale
- Stephen Laws
- Pierre Lemaitre
- H.P Lovecraft
- Graham Masterton
- Robert McCammon
-Richard Montanari
- James Patterson
- Edgar allan Poe
- Anne Rice
- John Saul
- Dan Simmons
- S.P. Somtow
- Peter Straub
- Koji Suzuki
- Franck Thilliez
- T. M. Wright
- Anthony E. Zuiker



Le but est simple, il faut simplement lire plusieurs romans de sa PAL par mois selon diverses possibilités :
- 2 livres par mois
- 4 livres par mois
- 6 livres par mois et plus.

Mais comment ça marche?
Il vous faut dresser une liste d'une quarantaine de titres ou plus de votre PAL au 1 er Janvier 2013. Et chaque mois, à vous de piocher au moins deux romans de cette liste pour faire baisser votre PAL.
Vous pouvez très bien en lire 2 au mois de Janvier par exemple et 6 le mois suivant, pour réduire le mois d'après, selon vos SP, LV et autres emprunts.

Ca permet de la faire baisser en douceur, et surtout d'empêcher ces livres de prendre trop la poussière et de rester inconnus de nos yeux. Je pense que 2 minimum est facile à atteindre comme objectif, même pour un petit lecteur, aussi je sais que beaucoup reçoivent des SP, des LV ou emprunte beaucoup pour les LC donc j'ai minimiser à 2 et le maximum est à vous de le choisir.

Du coup seul les romans de votre liste de base seront comptabilisé pour le challenge. ^^

A savoir que pour vraiment réussir le challenge il faut avoir lu un total de 24 romans de votre liste au 31 décembre 2013.

Voilà ma liste pour ce challenge :

  1. Le don de Fiona McIntosh
  2. Le sang de Fiona McIntosh
  3. L'âme de Fiona McIntosh
  4. Atomka de Franck Thilliez
  5. Non stop de Frédéric Marcs
  6. Katiba de Jean-Christophe Rufin
  7. L'âme du mal de Maxime Chattam
  8. In tenebris de Maxime Chattam
  9. Maléfices de Maxime Chattam
  10. Rani de Jean Van Hamme
  11. Le cercle du phénix de Carolyn Grey
  12. Envoûtement de Carrie Jones
  13. Le printemps des cathédrales de Jean Diwo
  14. Yrmeline et le château du Graal de Bleuette Diot
  15. L'instinct du tueur de Joseph Finder
  16. Le testament des siècles de Henri Loevenbruck
  17. L'anneau de Moebius de Franck Thilliez
  18. La maison sur le rivage de Daphné du Maurier
  19. Le premier jour de Marc Levy
  20. La première nuit de Marc Levy
  21. La pure vérité de Jodi Picoult
  22. La servante écarlate de Margaret Atwood
  23. Les enfants de la terre (T3) de Jean M. Auel
  24. Lumen de Robin Wasserman
  25. La tendresse des loups de Stef Penney
  26. L'effet domino d'Alex Scarrow
  27. Rupture de Kelley Armstrong
  28. Sept jours à River Falls de Alexis Aubenque
  29. Le secret des glaces de Philip Carter
  30. Mon traître de Sorj Chalandon
  31. Atlantide de Clive Cussler
  32. Incarcéron de Catherine Fisher
  33. Le cygne noir de Catherine Fisher
  34. 17 lunes de Kami Garcia
  35. La voleuse sans ombre de Emily Gee
  36. Si je reste de Gayle Forman
  37. Le médecin d'Ispahan de Noah Gordon
  38. Entre chien et louve de Gudule
  39. Les lieux sombres de Gyllian Flynn
  40. Crime et couches-culotte de Jennifer Weiner

Maintenant, il ne me reste plus qu'à croiser les doigts pour parvenir à la fin de chaque challenge dans lequel je me suis engagée...

C'est lundi que lisez-vous ? (10)

Ce rendez-vous hebdomadaire a été créé par Mallou et repris par Galleane.
Le principe est simple, répondre à trois questions : Qu'ai-je lu la semaine précédente ? Que suis-je en train de lire ? Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine dernière



 
Malgré les fêtes, j'ai gardé le rythme de deux lectures la semaine dernière. Décidément, je ne décrocherai pas de ce nombre là. Il va falloir que je mette les gaz si je veux en avoir un troisième à vous proposer...

La reine clandestine fût une très belle découverte que je recommande pour tous ceux qui aiment les romans historiques. Même si j'ai mis près de 10 jours pour en venir à bout (vu que je l'avais commencé à la fin de la semaine de Noël), il n'en demeure pas moins que l'histoire d'Elizabeth Woodville et la plume de l'auteur m'ont totalement conquise. Mon avis est prêt et sera en ligne demain. J'espère vraiment vous donner envie de découvrir cette reine extraordinaire même si elle n'était pas très influente sur le roi Edouard IV. En tout cas, je me suis délectée de découvrir l'Histoire d'Angleterre et je compte bien continuer sur cette voie.

Les adversaire est le premier livre de Fabien Clavel que je lis et ce fût une bonne découverte aussi. Malgré un petit bémol sur des passages un peu trop rapides et des dialogues un peu simples parfois, j'ai passé un très bon moment avec ces anges et ces démons qui différent de tous ceux que j'ai pu découvrir avec d'autres lectures. Rien que pour ça, je recommande cette lecture fluide et rapide. Mon avis est prêt et sera disponible dans le courant de la semaine.


Ce que je suis en train de lire


Juste une ombre de Karine Giebel
Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard... Tu commandes ? Apprends l'obéissance. Tu méprises ? Apprends le respect. Tu veux vivre ? Meurs en silence...

Ce que je lirai ensuite

 
Honnêtement, je ne sais pas du tout avec quoi je vais enchaîner. Voilà quelques couvertures de bouquins qui me tentent beaucoup mais je ne sais pas dans quel ordre je vais les lire :
 
 

 

Et vous ? Que lirez-vous cette semaine ?
Je vous souhaite à tous une excellente semaine livresque.